Le Roi Arthur : La Légende d'Excalibur, mon avis.

Bonjour à tous. Décidément, je vais voir tellement de films minables en ce moment que je pense même faire un blog dédié. Aujourd'hui on parle du Roi Arthur (enfin de ce qu'il en reste) et comme vous aurez compris, je n'ai pas du tout aimé. (encore une fois, je vous promets qu'un jour je parlerai d'un bon film...) 

Article avec spoil.
(de toute façon, le film est cousu de fil blanc.)


Jeune homme futé, Arthur tient les faubourgs de Londonium avec sa bande, sans soupçonner le destin qui l'attend – jusqu'au jour où il s'empare de l'épée Excalibur et se saisit, dans le même temps, de son avenir. Mis au défi par le pouvoir du glaive, Arthur est aussitôt contraint de faire des choix difficiles. Rejoignant la Résistance et une mystérieuse jeune femme du nom de Guenièvre, il doit apprendre à maîtriser l'épée, à surmonter ses démons intérieurs et à unir le peuple pour vaincre le tyran Vortigern, qui a dérobé sa couronne et assassiné ses parents – et, enfin, accéder au trône…
Ok, donc c'est parti. Concernant ce que vous venez de lire, vous oubliez de suite. Le film n'a rien à voir avec le résumé (bienvenue dans l'ère 2.0) ce film est chiant. Ce film est une insulte à la Légende d'Arthur et de ses Chevaliers de la Table Ronde. Ce film est une insulte au folklore britannique, ce film est une parodie de lui-même. Vous n'y verrez ni Guenièvre, ni Merlin, ni aucune allusion au Saint Graal... Je ne sais même pas par où commencer tant je suis outrée, alors je vais essayer de structurer ça en plusieurs points, ou les 5 bonnes raisons de ne pas voir ce film.

1- Ce film chie allégrement sur l'histoire d'Arthur Pendragon : alors qu'on modernise le personnage en choisissant un mec plutôt beau gosse, soit. Qu'on essaie de mettre un peu de peps dans les échanges pour pas que le spectateur lambda s'ennuie, passe encore (quoi que des dialogues du style "eh mec ! bordel de merde tu fais chier" au Ve ou VIe ça passe moyen, mais bon...) Mais par contre, qu'on réussisse à se planter dans les 20 premières secondes là c'est inadmissible. Sérieusement les mecs, Mordred qui tue le père d'Arthur ? really ? A la limite, inventez un personnage, mais prenez pas un nom random, surtout plus pour faire une simple apparition dans l'introduction. 

2- Ce film multiplie les clichés : le grand méchant est tellement méchant, que tout ce qu'ils ont trouvé à lui faire faire c'est un signe nazi (qu'on voit très bien dans la bande annonce d'ailleurs) mon Dieu que c'est pauvre comme référence ! Était-ce nécessaire de faire grandir Arthur chez les putes pour construire son personnage ? Encore une fois, c'est tellement facile de le transformer en pseudo Robin des Bois, défenseur des faibles et des opprimés. Mais c'était bien plus pratique pour tourner des scènes à la Assasin's Creed de course poursuite sur les toits de Londinium.

3- Ce film est incohérent : un maitre de kung-fu prénomé George qui enseigne à Arthur et ses... spartiates (?) à se battre... Nous avons le droit à un John, un Jack, un Graisse-D'Oie...Baton-Mouillé... Et... Fesse-d'Huitre ? Même les sièges ont ri. En dehors du fait que les personnages n'ont rien à voir avec ceux de l'histoire originale (j'ai toujours Mordred en travers de la gorge, et c'était au bout de 20 secondes de film, souvenez-vous...) on a le droit à un magnifique caméo d'Ursula de la petite sirène comme conseillère d'un Vortigern interprété par Jude Law (très convainquant ceci-dit).

4- Ce film en fait trop : on sent d'ailleurs bien la patte du réalisateur dans les scènes saccadées, mais c'est juste totalement inadapté à ce style de long métrage. Ca passe pour un Ocean Eleven ou Snatch, ça passait dans Sherlock Holmes, mais là, ça le fait pas. Du tout. Au final on se retrouve dans une espèce de gloubiboulga qui ressemble à une cinématique de jeu vidéo, avec des effets spéciaux à outrance, des oliphans (comme dans le Seigneur des Anneaux, mais en version de 50m), un méchant qui passe par les étapes de métamorphose suivantes : Dracula, Voldemort, Sauron/Roi des Nazgûls ; des blagues prévisibles suivies de longs silences génants (pour laisser le temps au spectateur de rire ?)

5- Ce film est LONG : Deux heures d'un ennui mortel pendant lesquelles j'ai failli quitter la salle une bonne vingtaine de fois (déjà au bout de 20 secondes, mais compte tenu du prix des billets, je suis restée. En plus, il y a la clim dans le cinéma et il faisait trop chaud dehors.) Trop d'action, trop d'effet spéciaux, trop de plans, trop de trop. Cela ne crée pas de dynamique, bien au contraire. J'ai regardé l'heure toutes les 15 minutes. Et globalement, il ne se passe rien pendant 1h45, sincèrement. 

Et le pire dans tout ça ? C'est que les gens qui ont fait ce film connaissent la légende ! Il y avait plein de références discrètes et bien amenées (les corbeaux, la Dame du Lac qui attire Arthur dans les profondeurs - bien qu'il s'agisse de Lancelot normalement - l'incendie de la tour...) avec autant de budget et de connaissances, pourquoi ne pas avoir fait un bon film ? L'histoire est bien assez riche comme ça, pourquoi avoir rajouté et inventé tout ce contexte autour d'Arthur, qui n'a pas besoin de ça pour être un personnage consistant... D'autant plus que les musiques sont pas mal, les décors magnifiques, les costumes au top... Mais avec tout ça, sur deux heures de film, je n'ai trouvé qu'une seule scène intéressante (quand Arthur se fait mordre par le serpent, pour ceux qui l'ont vu). 

verdict : 3/10

Si vous avez vu ce film, qu'en avez-vous pensé ?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire