Pirates des Caraïbes 5, ou comment rater un film.

Bonjour à tous. J'avais envie depuis un certain temps de faire une nouvelle catégorie d'articles pour vous présenter mes avis et coups de cœur cinéma, série, etc. Je commence aujourd'hui avec mes impressions à chaud du dernier Pirates de Caraïbes : La Vengeance de Salazar, que je suis allée voir hier soir. Ce qui va suivre n'est pas élogieux malheureusement. 

Cet article contient des spoilers.

Tout d'abord, je tiens à préciser que j'ai adoré les premiers films. Du moins, jusqu'au troisième volet de la saga. L'histoire était bonne, les idées intéressantes, les films à la fois drôles et émouvants. Bref, ils auraient du s'arrêter à la trilogie. La Fontaine de Jouvence était déjà une bonne grosse daube, mais alors là, on touche le fond. Entre personnages creux, incohérences et facilités scénaristiques, le film sombre au fil des minutes dans le pathétique, entre clichés et effets vus et revus.

R.I.P. Pirates de Caraïbes.

Je vais commencer par les personnages. Hormis les classiques Capitaines Jack Sparrow, Barbossa & co., ce film nous présente trois nouveaux protagonistes : Henry Turner (fils de Will et Elisabeth) interprété par Brenton Thwaites ; l'insupportable Carina Smyth (orphline) interprétée par Kaya Scoledario, et le Capitaine Salazar (rien à voir avec Serpentard hein) campé par Javier Bardem. Pour la faire courte, Salazar veut se venger de Jack (on apprendra pourquoi un peu plus tard dans le film), Henry veut briser la malédiction de son père (après tout, c'est le seul personnage qui ait un but précis et cohérent). Quant à Carina... Elle veut... heu... Non sérieusement, quelqu'un a compris l'intérêt de ce personnage ? A part minauder et pincer la bouche pendant une heure et demie, il n'y a rien à retenir d'elle. Les intentions d'Henry sont compréhensibles, ok. Mais alors les deux autres sont d'une vacuité effarante. Et pourtant, le Capitaine Salazar aurait pu être un bon méchant (comme Davy Jones par exemple) et franchement, c'est très dommage ! Parce que graphiquement, il y a rien à redire, le character design est juste oufissime, et l'interprétation remarquable.


Mais même les personnages connus ont perdu de leur envergure. Barbossa n'est plus l'infâme pirate des premiers volets, Jack n'a plus ce côté absurde qui m'avait tellement plu.

Spoiler : La romance entre Henry et Carina se voit à des milliers de kilomètres, et son lien de parenté avec Barbossa est aussi inutile que prévisible, d'autant plus que le film nous le fait comprendre une première fois, et puis une deuxième fois, et encore une troisième fois, et même une quatrième (j'ai vraiment eu l'impression qu'on me prenait pour une idiote tellement c'était gros) le sacrifice de son père avec chute au ralenti et petite larmichette restera longtemps dans ma mémoire comme l'une des scènes les plus pathétiques que j'ai pu voir.

La Revanche de Salazar, le film qui « aurait pu »

Franchement, qui a pondu cette histoire ? Je pense qu'ils ont pris un chapeau, qu'ils ont noté plein d'idées dessus et qu'ils ont tiré au sort pour faire la scénario. Parce que, sincèrement :

Spoiler : « Pour libérer son père de la malédiction du Hollandais Volant, le fils de Will Turner doit trouver le Trident de Poséidon, grâce au carnet de Galilée et à une carte qu'aucun homme ne peut lire, sauf la fille mystérieuse qui en fait est la fille de Barbossa, tout ça pendant que Salazar poursuit Jack pour se venger de... on sait pas trop quoi... » STOP.

Encore une fois, l'histoire aurait pu être bien. Si les scénaristes n'avait pas essayer de caser dans le même film de la mythologie/une malédiction/un endroit qu'on sait pas comment y aller mais en fait on va réussir/un méchant qui veut se venger/une fille qui ne sait pas qui est son père/un gars qui veut sauver son père/... C'est trop. C'est indigeste, et au final, c'est chiant. Je me suis rarement endormie au cinéma, mais là, c'était au dessus de mes forces. Ce film a un arrière goût de bâclé. Les bonnes idées ne sont pas menées à terme, et le reste est du remplissage inutile et irrespectueux.

Spoiler : Je suis la seule à être sortie de mes gonds quand on voit comment Jack récupère le compas ? On peut parler de l'incohérence par rapport au deuxième film ou pas ?

Encore une fois, c'est vraiment vraiment dommage, parce qu'il y a un paquet de bonnes idées. Notamment sur la jeunesse de Jack, le rapport à la mythologie, etc. Pour le reste c'est du réchauffé. Il m'a manqué le côté sombre des premiers volets ; d'autant plus que ce film est bien trop manichéen, sans aucune profondeur ni réflexion sur les intentions des personnages. Et au risque de me répéter encore une fois, c'est du gâchis. Parce que les effets spéciaux sont magnifiques, la musique est splendide comme d'habitude, mais ça s'arrête là...  

(un jeune Jack qui aurait pu être intéressant, s'il n'avait pas été bâclé)

Spoiler : Enfin, un méchant qui ne peut pas aller sur terre et une carte qu'on ne peut pas lire, ça me rappelle vaguement quelque chose.

Pour finir, à mes yeux, ce film vient de signer la fin de l'aventure (les résultats du box office en disent long). J'ai quand même entendu (non sans étonnement) des spectateurs éclater de rire pendant la projection, et tant mieux pour eux s'ils ont passé un bon moment (Spoiler : Ce sont les mêmes qui ont été surpris de voir apparaître Elizabeth à la fin et qui ont versé une petite larme pour le fan service.) Pour ma part, je suis sortie de la salle à la fois déçue, frustrée, et en colère. Je ne recommande pas ce film, parce qu'il prend trop de raccourcis et qu'il cède à une facilité que je ne tolère pas dans le cinéma (surtout compte tenu du budget). Mais rassurez-vous, il y aura bien une suite qui promet d'être du même acabit (CF. la scène post-générique).

(parce qu'un image vaut mieux qu'un long discours parait-il...)

EDIT : après avoir lu/vu les différents avis de ce film, je me rends compte que j'ai encore énormément de choses à dire sur cet opus, il est plus simple de faire directement une liste de tout ce qui ne fonctionne pas et qui m'a déçu lors du visionnage. 

Attention, spoiler inside.

- Comme je l'ai évoqué rapidement plus haut, ce qui me dérange notamment c'est que ce film est un copié/collé des volets précédents (carrément jusqu'au titre : Dead Man Tells No Tales (qui d'ailleurs, est carrément plus stylé en VO) et qui rappelle fortement Dead Man's Chest) : la malédiction d'un capitaine mi fantôme mi zombie (du jamais vu) et son équipage qui ne peuvent pas poser un pied à terre (tiens, tiens...) ; une île qu'on ne peut trouver qu'en lisant une carte que personne ne peut lire (incroyablement original) ; un personnage féminin qui se trouve être la fille d'un pirate (ahem), une sorcière avec les dents très sales...

- Et puis, merde, les réalisateurs ont-ils seulement vu un seul Pirates des Caraïbes ? L'histoire autour du compas est non seulement insultante vis-à-vis de l'histoire originale (je rappelle que Jack vole le compas à Tia Dalma) mais en plus le rapport entre cet objet et Salazar n'a absolument aucun sens : pourquoi le fait que Jack se sépare du compas lui permet-il d'être libéré ? Et surtout, pourquoi n'a-t-il pas été libéré plus tôt dans ce cas ? 

- Globalement, dans ce film, rien n'est logique au final. C'est un non-sens du début à la fin. Pour ne citer qu'un exemple, qu'en est-il de la figure de proue qui s'anime pour tuer Jack ? Et pourquoi le bateau se transforme en scolopendre géant ? Ça n'a, non seulement, aucun intérêt scénaristique, mais en plus, cela n'a aucun rapport avec la malédiction de Salazar. 

- Était-il possible de tuer le personnage de Barbossa en le rendant plus ridicule que dans la Fontaine de Jouvence ? Eh bien, visiblement oui. Il en va de même pour Jack Sparrow qui perd sa profondeur pour devenir un personnage insipide, tout juste bon à lancer quelques blagues vaseuses d'un niveau à peine plus élevé que celui d'un enfant de CE2. C'est gras, c'est trivial, niveau pipi/caca, bref.

- J'en profite pour vous supplier (si vous tenez vraiment à claquer 10€ pour voir cette daube) de voir la VO, parce que la VF est vraiment à chier, ne serait-ce que pour le doublage de Salazar, par pitié.

verdict : 3/10


Avez-vous vu ce film ? Qu'en avez-vous pensé ?

2 commentaires :

  1. Eh ben dis, c'est de l'avis tranchant... En ce qui me concerne, j'avais déjà décidé que je n'irais pas le voir au cinéma. J'ai trop été déçue par le quatrième volet qui est, tout simplement, une inqualifiable DAUBE. Et la bande-annonce de celui-ci me laissait présager un nouveau navet (ce qui est incroyable, étant donné les trois premiers films...). Visiblement, c'est le cas.
    J'ai même pas eu de scrupules à lire tes spoilers, tellement j'me sentais déçue à l'avance, ahah :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et dire que j'avais encore un peu d'espoir ! J'étais trop heureuse d'avoir l'occasion de me replonger dans cet univers, je m'attendais pas à être aussi déçue, vraiment. On est d'accord concernant le 4 qui est honteusement minable ; pour moi la saga restera une trilogie. Honnêtement, garde tes 10€ pour autre chose ! Et oui, je pense qu'on sent bien tout mon agacement à la lecture de l'article ahah
      Merci pour ton avis en tout cas ;)

      Supprimer